Et un an de plus !

anniversaire-adulte-sexy
En ce 14 avril de l'an de grâce 2016, Generation IX, le groupe le plus fantabuleux de l'univers et faubourgs fête son seizième anniversaire.

Et oui, 16 ans... Le temps vite, hein ?

C'est qu'on en a vécu des aventures avec vous, cher public (et surtout chères publiquettes)...
Il y en a eu des filles sexy, des patches et des délires depuis le 13 avril 2001. Nous n'allons pas en refaire le détail ; ce site raconte tout cela et je vous invite à le feuilleter, tel l'album photo familial trônant dans la bibliothèque du salon.

Afin de fêter l'événement, toute l'équipe s'est mise au garde à vous afin de vous proposer quelques merveilles dédiées à la Master System et à la Megadrive.

A tout seigneur tout honneur ; commençons avec « Puggsy », sorti sur la 16 bits de Sega.

Œuvre de Psygnosis et de Traveller's Tales (le studio aux commandes des délirantissimes jeux Lego), Puggsy raconte l'histoire d'un alien a eu la malheureuse idée d'écraser sa soucoupe sur une planète pas nette. Le temps d'aller chercher de quoi réparer le vaisseau et notre héros malheureux s'aperçoit que sa soucoupe a été volée...

Puggsy va donc faire des pieds et des mains pour retrouver son véhicule et reprendre sa route vers l'infiniiii et auuuu delàààà !

Ce jeu de plates-formes met surtout l'accent sur la réflexion. Loin d'un Mario ou d'un Sonic, chaque action doit être calculée pour utiliser au mieux les objets et le décor afin de trouver la sortie. Comportant plus d'une cinquantaine de niveaux (dont certains bien cachés), il devrait vous occuper un bon moment, croyez-moi !

Attention : Ce jeu comporte une sorte de limitation en mode "Démo" (juste quelques niveaux de jouables). Lisez-bien le readme afin de pouvoir jouer au jeu en entier.

A GIX, nous aimons bien vous faire découvrir des jeux originaux, et c'est ce que nous allons faire avec « Dinobasher - Starring Bignose the Caveman ».
Jamais édité, ce jeu est resté à l'état de prototype bien qu'il soit parfaitement (et entièrement) jouable.

Assez rigolo, Dinobasher vous met dans la peau de Bignose, un homme des cavernes qui a décidé de se payer un rôti de ptérodactyle. Aussi têtu que Vil Coyote courant après le Bip-Bip, Bignose va parcourir tout l'archipel afin d'arriver à ses fins.

Heureusement pour lui, il pourra compter sur sa fidèle massue et quelques revendeurs d'objets très utiles.

Amusant comme tout, ce jeu offre une rejouabilité assez élevée et quelques idées bien trouvées.

Après nous être bien amusés avec Dinobasher, nous allons pouvoir passer aux choses sérieuses avec « Line of fire ».
Fini de rigoler, on n'est pas là pour faire dans la dentelle ! Expert en tout ce qui tue, tire ou explose, et lors d'une de vos missions en infiltration vous avez découvert une arme ultime. En bon héros patriotique que vous êtes, vous emmenez l'arme, dérobez une jeep et vous frayez un chemin à coup de roquettes afin de faire votre rapport à la base.

Ce sympathique shoot'em up vous permettra de piloter une jeep, un hélicoptère et même un radeau pneumatique afin de passer vos nerfs (et des kilos de munitions) sur des escadrons complets de soldats et de chars surarmés aux intentions plus que belliqueuses.

Une voix me susurre à l'oreille que vous en voulez encore et que « Line of fire » vous a laissé sur votre faim.
Inutile de nier, je ne me trompe jamais !!

Puisque vous aimez tant balancer du plomb fondu sur vos adversaires, nous allons laisser de côté les hélicoptères et les jeeps ! Avec « Scramble Spirits », on va passer à la gamme au dessus : l'avion de combat !

Alors que la planète vit dans le calme et la sérénité et soudain une horde d'aliens belliqueux apparaît des confins de l'univers pour raser ce qui reste du monde.
Comme à chaque fois, c'est à vous qu'il revient de bombarder les armées extra-terrestres afin de les renvoyer d'où ils viennent à grands coups de roquettes dans le fondement.

Souffrant de quelques clignotements intempestifs et de graphismes vieillots, « Scramble Spirits » permet de passer un bon moment.

Il est désormais temps de retrouver le plancher des vaches.
En effet, pendant qu'on s'envoyait en l'air avec « Scramble Spirits », un gang particulièrement cruel vient d'abattre froidement votre coéquipier.
Alors que votre sang ne fait qu'un tour, vous décidez d'aller venger sa mort en imprimant la marque de votre semelle sur tous ceux qui oseront se dresser devant vous.

Avouons-le tout de suite, « Running battle » n'est pas le beat'em up du siècle, loin de là ! Morne et répétitif, il souffre en plus de clignotements infâmes dès qu'il y a plus de 4 sprites à l'écran !

Mais ne boudons pas notre plaisir ; le jeu offre deux fins différentes et un certain challenge (surtout pour les yeux ! ), et c'est déjà pas si mal...

A côté de ces patches, nous avons procédé à la remise en forme de l'excellent article sur l'approche de l'assembleur écrit par l'ami Graou et dont les images avaient mystérieusement disparu.


Venez donc partager un bout de gâteau avec nous, et levons nos verres afin de célébrer comme il se doit notre seizième année d'existence !
Soufflons les bougies et faisons un vœu ; le vœu que GIX perdure encore au moins 16 autres longues années, que les patches continuent de paraître à un rythme soutenu et que nous ayons encore et pour longtemps envie de nous (et vous) amuser avec des tonnes de jeux improbables, super géniaux, totalement bousesques ou complétement inconnus.

Bon anniversaire GIX, et n'oubliez pas notre belle devise :
Adviennes que pourra !!

happy_birthday

Une réflexion sur “ Et un an de plus ! ”

  1. Merci bien de tous ces cadeaux que vous faites, heureusement qu’il y a encore des groupes comme vous pour traduire des jeux de qualité

Les commentaires sont fermés.